Projet Culturel de Territoire (PCT)

Qu’est-ce que c’est ?

Couverture du Projet Culturel de Territoire (PCT)

Il s’agit du volet culturel du projet de territoire élaboré en 2012 autour d’une volonté : développer un Pays d’Ancenis rayonnant et équilibré. Ce projet a été élaboré dans le cadre d’un dispositif partenarial porté par le Conseil départemental de Loire-Atlantique et les territoires désireux de structurer et coordonner les actions et ressources sur leur territoire en matière de politique culturelle.

Les actions mises en oeuvre dans le cadre de cette coopération technique et politique sont ainsi cofinancées dans le cadre d’une convention de trois ans.

  • 28 juin 2011 : signature du premier PCT
  • 7 novembre 2017 : signature du deuxième PCT

Les enjeux

  • Permettre une équité d’accès à une offre culturelle diversifiée et de qualité
  • Participer à la construction du citoyen
  • Renforcer le lien et la coopération avec les communes, les associations et les habitants

Autour de 4 axes forts

Renforcer le lien et la coopération avec les communes, les associations et les habitants

  • Exemple d'action : Mille et un Visages 
    Projet de territoire à part entière, il s’articule autour de quatre pièces de théâtre d’Olivier Letellier et propose un parcours artistique et culturel combinant ateliers de pratiques (écritures, arts numériques…) et rencontres. Il s’adresse aux élèves, aux lecteurs des bibliothèques et plus largement à l’ensemble des habitants qui souhaitent, toutes générations confondues, participer à cette aventure collective pour dépeindre les mille et un visages des héros du quotidien du Pays d’Ancenis.
  • C'est aussi... 

    • Favoriser et valoriser le bénévolat
    • Développer la connaissance des acteurs et ressources du territoire

Favoriser l’accès à des équipements culturels de proximité

  • Exemple d'action : Faire des bibliothèques un équipement culturel de proximité répondant aux enjeux contemporains 
    Grâce au travail réalisé dans le cadre du premier PCT, les 27 bibliothèques (au 1er janvier 2018) du Pays d’Ancenis forment aujourd’hui le réseau Biblio’fil. L’installation d’un même et unique logiciel au sein de chacune des structures permet, à partir de janvier 2018, d’accéder à l’ensemble des documents des bibliothèques. Cette mise en réseau doit favoriser l’accès à l’information et plus largement à l’échange et à la rencontre. Elle permettra de développer l’offre documentaire mais aussi de promouvoir de nouveaux usages et de nouvelles pratiques comme les rencontres citoyennes, les échanges de savoirs...
  • C'est aussi... Construire un réseau d’écoles de musique permettant une équité d’accès

Développer une offre d’éducation artistique et culturelle homogène et équitable sur le territoire

  • Exemple d'action : Des itinéraires d’éducation artistique et culturelle pour tous les scolaires du territoire
    L’objectif de la COMPA est que chaque enfant puisse accéder à des itinéraires lui permettant non seulement de découvrir des lieux culturels et des artistes (théâtres, cinémas, lieux d’exposition…) mais aussi de bénéficier d’une découverte sensible à travers des ateliers de pratiques artistiques dans les domaines de la danse, de la musique, ou encore de l’écriture.
  • C'est aussi... Élargir les interventions musicales en milieu scolaire à toutes les écoles élémentaires

Développer et s’appuyer sur des événements fédérateurs comme vecteurs d’identité et de développement culturel

  • Exemple d'action : Amplifier le rayonnement du festival « Ce soir, je sors mes parents » par une dimension plus festive et participative 
    L’objectif : co-construire un projet artistique en mobilisant acteurs locaux et population autour de rencontres avec les artistes en amont du festival. En 2016, l’atelier Banquise a ainsi confectionné des voiles dans chaque commune à partir d’une collecte de parole. En 2017, sur la thématique de la gourmandise, la compagnie Mirelaridaine a imaginé un périple à travers six communes du territoire et des ateliers artistiques en partenariat avec des bibliothèques, des centres de loisirs ou des accueils périscolaires.
  • C'est aussi...

    • Développer le volet culturel du festival Harpes au Max en créant des rencontres et des projets entre artistes, scolaires, publics éloignés…
    • Faire du prix littéraire « Lire en Pays d’Ancenis » un temps fort et fédérateur