• Accueil
  • Actualités
  • / Détail actualités
  • / Questions à : Sandrine Delage, directrice du Centre Hospitalier Erdre et Loire

Questions à : Sandrine Delage, directrice du Centre Hospitalier Erdre et Loire

Comment la crise a-t-elle été vécue au sein du Centre Hospitalier ? Que retenez-vous de cette période ? Et maintenant qu’en est-il ? Sandrine Delage, directrice du Centre Hospitalier Erdre et Loire d'Ancenis-Saint-Géréon nous répond.

SANDRINE DELAGE directrice du Centre hospitalier Erdre et Loire

Comment la crise a-t-elle été vécue au sein du Centre Hospitalier ?

Au niveau du nombre de patients, la vague attendue a été plutôt limitée. Pour autant, notre activité a été très perturbée : création d’une unité “Covid” spécifique, fermeture du service de court séjour gériatrique, déprogrammation de l’activité chirurgicale non-urgente, création d’un circuit “Covid” aux urgences, confinement dans les quatre EHPAD avec interruption des visites, les repas servis en chambres...

Que retenez-vous de cette période ?

L’hôpital a su complètement se réorganiser en une semaine, c’est un beau travail de coordination, de réactivité avec les médecins, les cadres de santé, l’infirmière hygiéniste, les services techniques... On retient aussi l’élan de solidarité ! On avait environ un mois de stock de masques, gants, sur-blouses… Nous avons énormément apprécié tous les dons reçus et qui nous ont permis de faire la jointure jusqu’à ce qu’on soit livrés.

Et maintenant qu’en est-il ?

Nous sommes en état d’urgence sanitaire et en plan blanc jusqu’au 10 juillet : nous restons très vigilants et notamment dans les EHPAD. Les visites ont pu reprendre de manière très encadrée mais nous continuons aussi les communications par Skype entre les résidents et leurs familles. Cette période a également permis de développer les téléconsultations : plus de 700 en deux mois alors que nous n’en faisions pas jusqu’ici ! Plusieurs médecins sont prêts à continuer cette pratique pour éviter aux patients de se déplacer. On maintient la distanciation autant que possible ; il y aura un avant et un après c’est certain.

Depuis la mi-mars ...
Une centaine de patients « Covid » hospitalisés au Centre hospitalier Erdre et Loire.
349 patients suspects « Covid » se sont présentés aux urgences, soit 19 % de la fréquentation pendant cette période.
La moitié d’entre eux est repartie à domicile.