Bioret agri : concepteur de bien-être animal

Spécialisé dans la conception, la production et le négoce de caoutchouc pourle confort animal, Bioret agri est l’unique fabricant de matelas pour vaches en France.En avril, l’entreprise a ouvert une unité de production à Joué-sur-Erdre.

Matelas pour vache

De père en fils...

Tout démarre en 1993. Alain Bioret, exploitant agricole à Nort-sur-Erdre, cherche à améliorer le confort de son élevage de vaches laitières. « Hygiène, santé, longévité, productivité … telles étaient déjà ses problématiques », explique Roseline Passelande, chargée de commu- nication chez Bioret agri. C’est dans cecontexte que naît l’idée de perfectionner le couchage des animaux. Alain Bioret créesa société, se spécialise dans la revente de caoutchouc d’occasion aux éleveurs, puis imagine son premier matelas « Louisiane » (granulats de caoutchouc aggloméré avecun liant élastique, recouvert d’une toileétanche). « En 1999, il est distingué par un prix d’innovation et s’intéresse sérieusement à l’export. Il décide alors de transmettre sa ferme à son fils aîné Bruno pour se consacrer entièrement à son entreprise », ajoute-t-elle.

La société prend de l’ampleur. En 2004,l’entrepreneur confie alors à son autre fils Jean- Vincent, la responsabilité de l’export. « J’avais à coeur de m’investir pour l’entreprise de mon père. J’ai grandi à la ferme. » Trois ans après, Jean-Vincent reprend seul les commandes de la société et installe le siège à Nort-sur-Erdre l’année suivante. Il précise : « Aujourd’hui, notre offre s’est élargie et permet de répondre à nos clients français et étrangers quelle que soit la taille des exploitations. » Matelas (eau, latex, caoutchouc, climatisé…), genouillères, caillebotis… tout est fait pour garder les pieds des vaches au sec. « Dans le cas contraire, une vache peut perdre jusqu’à 36 % de sa production laitière ».

Découpe des matelas pour vache
Ici, le pain de caoutchouc est découpé à l’épaisseur souhaitée. Il sera ensuite recouvert d’une toile avant de pouvoir être utilisé en matelas de couchage pour vache.

Innovation et écologie

En 2013, le chef d’entreprise fait l’acquisition d’un terrain 35 000 m2 sur la zone d’activi-tés des Vallons de l’Erdre à Joué-sur-Erdre. Objectif : développer et dissocier les unités de productions. Thomas Artault, directeur du site explique : « La production est lancée depuis avril dernier. Nous avons déjà recruté 4 personnes. Ici, nous récupérons et transfor-mons des chutes de caoutchouc servant à la fabrication des bouchons pharmaceutiques et cosmétiques. La matière est retravaillée, broyée, passée dans un granulateur, assem-blée avec un liant, produite en blocs (pains) et enfin coupée à la machine (cf. photo) pour en faire des matelas. » En 6 mois de produc-tion, 400 tonnes de caoutchouc ont déjà été écoulées, soit environ 4 000 tapis fabriqués.

Avec une tendance actuelle au réemploi, l’entreprise tend à s’adapter à la demande grandissante de ses clients. Prochain grand projet sur le site : la mise en service d’une ligne de broyage et de vulcanisation* de caoutchouc issu de pneumatiques recyclés (innovation européenne).

*Opération consistant à traiter le caoutchouc par addition de soufre, pour en améliorer les propriétés mécaniques et la résis-tance aux variations de température.