Qu'est-ce qu'une zone humide ?

"On entend par zones humides les terrains, exploités ou non, habituellement inondés ou gorgés d'eau douce, salée ou saumâtre, de façon permanente ou temporaire ; la végétation, quand elle existe, est dominée par des plantes hygrophiles, pendant au moins une partie de l'année" (Code de l'Environnement, article L. 211-1)

Fonctions

Très longtemps considérées comme des espaces répulsifs et improductifs, les zones humides ont pourtant des rôles bénéfiques reconnus pour les milieux aquatiques et l'eau en général. Elles assurent des fonctions essentielles dans les équilibres naturels et pour de multiples activités humaines :

Un rôle d'éponge (fonctions hydrologiques)

Limitation des crues, recharge des nappes phréatiques... Lorsqu'elles ne sont pas saturées, les zones humides  "absorbent" momentanément l'excès d'eau pour le restituer progressivement lors des périodes de sécheresse.

Elles diminuent donc l'intensité des crues (inondation) et soutiennent les débits des cours d'eau en période d'étiage (basses eaux).

Un rôle de filtre épurateur (fonctions épuratrices)

Les zones humides favorisent les dépôts de sédiments, la rétention des matières en suspension.

Elles sont également le siège d'absorption et de stockage par les végétaux des nitrates, phosphates et de certains pesticides.

Un rôle de réservoir de biodiversité (fonctions biologiques)

De nombreuses espèces animales (oiseaux, batraciens, mammifères, poissons) dépendent des zones humides pour se nourrir et/ou pour se reproduire. 30% des espèces végétales remarquables et menacées vivent dans ces zones.

Fonctions économiques, touristiques, culturelles, patrimoniales et éducatives

Les zones humides constituent un réel enjeu en matière de production de biens et de services :

  • agriculture,
  • pêche,
  • chasse,
  • tourbe,
  • tourisme,
  • activités ludiques et détente...


Au cours des 30 dernières années, 50% des zones humides ont disparu en France.