Rim RIDANE, boxeuse engagée

Parmi les licenciés du club de savate (boxe française) de Riaillé, évolue une jeune femme à l’énergie débordante et contagieuse. À 31 ans, Rim est membre de l’équipe de France et déjà triple médaillée d’or.

Rim RIDANE
En sport comme dans la vie, Rim prend les obstacles
comme des défis pour avancer.

Au premier regard, Rim n’a rien d’une boxeuse. Belle brune d’1,70 m au sourire éblouissant, on est loin des clichés. La pugiliste naît en 1987 à Paris dans une famille de sportifs. À 6 ans, elle fait ses premiers pas sur le tatami pour faire « du karaté comme ses grands frères ». Les années passent, les rencontres se multiplient et en terminale, la jeune ceinture noire avrillaise participe au championnat de France. Lors d’un combat, un mauvais coup porté au visage la cloue au sol. Le début de deux années de souffrance et d’isolement. « Le médecin était clair : terminé le combat ou tu finiras en fauteuil ! J’avais des micro lésions du cortex cérébral. Je souffrais de migraines. J’étais contrainte de rester chez moi ». S’ensuit une scolarité éprouvante mais Rim remonte la pente. Elle obtient son bac et décide de s’orienter vers… le sport* ! Assoiffée de contact, elle opte pour l’option boxe française. « Ma mère n’était pas rassurée, d’autant qu’elle m’a toujours dit que ce n’était pas un sport de fille. Je lui prouve chaque jour le contraire ! ». Rim enchaîne les combats. Elle fonce, obtient son CAPEPS** et emporte ses premières médailles.

Croire en son rêve

Son leitmotiv : « Si tu peux le rêver, tu peux le faire ». En 2014, elle remporte la médaille d’or au championnat de France (- 60 kg) avec une côte cassée. En 2015, le championnat d’Europe avec une entorse à la cheville. Rien n’arrête la lionne. « C’est un véritable choix de vie. Je reste focus sur mes objectifs. Je prends les obstacles comme des défis pour avancer. » Elle explique que ce n’est pas le titre en lui-même qui la comble le plus mais « le chemin pour y parvenir ». Si Rim accroche autant avec cet art martial, c’est aussi grâce à la rencontre avec celui qui va la former et faire d’elle la championne qu’elle est aujourd’hui : Denis Claude, coach au Club de boxe française de Riaillé. « Je suis licenciée du club depuis deux ans et pour rien au monde je ne changerais ! »

Transmettre et s'engager

Aujourd’hui, la jeune femme porte un message de respect et persévérance dans les écoles, les entreprises, les clubs de sport. Elle intervient en conférence sur la thématique du développement personnel, la motivation et la confiance en soi. « Nous avons tous à gagner à vouloir atteindre nos objectifs, il faut oser ! » Avec les titres, les regards ont évolué. Rim prouve plus que jamais que la boxe n’est pas qu’un sport d’hommes. Depuis septembre, elle est préparatrice mentale à l’Angers Sporting Club de l’Ouest (SCO). Entre deux uppercuts, l’athlète est aussi marraine de l’association Run Eco Team*** dont le fondateur est Nicolas Lemonnier, son ostéopathe Mésangéen. « Ma notoriété me permet de m’investir dans des causes qui me sont chères. » Prochain challenge ? La remise en jeu de son titre de championne de France de boxe française en avril à Paris.

* Licence STAPS (Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives)
** Certificat d’Aptitude au Professorat d’Éducation Physique et Sportive
*** Association de running pour la préservation de l’environnement. Le principe : « 1 run / 1 déchet » www.runecoteam.fr