Compostage

Vous aimez jardiner ? Vous consommez des légumes ? Votre jardin est de taille moyenne ? Le compostage est fait pour vous !

En compostant, vous pouvez valoriser vos déchets de table et de jardin et nourrir ainsi naturellement vos sols et plantations.

L’un des objectifs de la promotion du compostage individuel par la COMPA est la réduction des déchets : en 2015, chaque habitant de la COMPA a produit en moyenne 135 kilos d’ordures ménagères !

Pourquoi composter ?

Epluchures de légumes, oeufs, salades

Composter, c'est :

  • Alléger en moyenne de 30 % le volume de vos ordures ménagères,
  • Améliorer la fertilité de votre sol,
  • Produire un amendement naturel,
  • Economiser des engrais,
  • Agir en éco-citoyen.
Bac à composter

Pourquoi le compostage en bac

Les matières sont introduites au fur et à mesure dans un récipient aéré en plastique ou en bois qui a l’avantage d’accélérer la décomposition et d’habiller le traditionnel compost en tas. Le compostage s’effectue en 9 à 18 mois.

Où placer votre composteur ?

  • A proximité de votre maison,
  • Avec un accès facile depuis le jardin,
  • Plutôt à l’ombre et à l’abri du vent.

Comment faire un bon compost ?

Pour savoir comment réaliser un bon compost, cliquez sur les vidéos ci-dessous :

Ce qu'il faut mettre

Épluchures de fruits et légumes, coquille d’œufs, marc de café et sachets de thé, feuilles mortes, plantes vertes et fleurs fanées, gazon sec, tailles de haies, essuie-tout, cendres de bois, restes de repas…

Ce qu'il faut éviter en grande quantité

Viande, poissons, os, herbes grainées, coquillages, ...

Ce qui est interdit

Gros branchages (non broyés), charbon, matériaux non organiques (plastique, verre, métal, ...), morceaux de bois traité, poussières,...

Les clés du succès

  • L’humidité : elle doit rester constante. Un manque d’eau risque de ralentir la décomposition et assèchera les déchets. A contrario, un surplus provoquera la pourriture et la formation de mauvaises odeurs.
  • L’aération : un retournement régulier de votre compost permettra d’éviter la formation d’odeurs nauséabondes et la présence d’insectes.
  • Le broyage : il est indispensable de sectionner, fragmenter, écraser ou broyer les déchets difficiles à composter tels que les branchages. Leur introduction favorise une bonne aération.
  • Le mélange : plus les ingrédients sont variés, meilleur sera le compost.

Comment utiliser son compost ?

Le compost, une fois terminé, sera utilisé comme amendement du sol sur votre potager bien-sûr mais également sur vos parterres de fleurs, sous vos arbres fruitiers ou encore dans vos jardinières et plantes d’intérieur.

  • Pour un potager, le compost (3 kg/m2 pour des plantes gourmandes) est étalé sur le sol et recouvert d'un paillis (feuille morte, tonte de pelouse, paille, ...).
  • Pour semer une pelouse ou des plantes d’ornement, prévoir 2 - 3 kg /m2 et étalé sur le sol et recouvrir d'un paillis.
  • Pour planter arbres et arbustes, mélanger 20 % de compost avec la terre dans le puits de la plantation.
  • Pour protéger le sol, en couche de paillis, répartir une couche de 3 à 5 cm en surface sans mélanger et recouvrir d'un paillis.
  • Pour les jardinières, mélanger 20 à 30 % de compost avec de la terre  ordinaire.