Soutien au compostage

Le compostage, c’est quoi ?

Le compostage est une décomposition naturelle des déchets organiques (épluchures de légumes, restes de repas, déchets de jardin...), associant matières humides (déchets de cuisine, du potager) et matières sèches (feuilles mortes), par des micro-organismes présents dans le sol (bactéries, champignons, acariens, vers...) en présence d'eau et d'air.

Après plusieurs mois, on obtient un produit organique comparable à du terreau, utile pour le jardinage, appelé compost.

Pourquoi composter ?

Le compostage permet d'alléger en moyenne de 30 % le volume de vos ordures ménagères. Il permet de produire un amendement naturel qui contribue  à améliorer la fertilité de votre sol. Faire du compostage c'est agir en limitant production des déchets et utilisation de produits phytosanitaires.

Aide au compostage

La Communauté de communes du Pays d’Ancenis encourage et accompagne les projets de compostage. Et ce, qu’il soit partagé, en établissements (multi-accueils, résidences…) ou individuel.

Compostage individuel

Pour accompagner les foyers dans la réduction de leurs déchets, limiter la présentation du bac ou des sacs ordures ménagères, la COMPA soutient le compostage individuel. Elle participe financièrement au coût du composteur en remboursant 40 € aux usagers du territoire qui en font la demande. Depuis 2009, la COMPA a pourvu 4922 foyers d’un composteur ou lombricomposteur, directement ou via la participation à l’achat.

La participation à l’achat, comment ça fonctionne ?

Pour en bénéficier, il faut habiter sur l’une des 20 communes de la COMPA. La Communauté de communes distribue un composteur ou effectue une demande de remboursement par redevable et par adresse.

Il suffit d’envoyer via le formulaire en lien ci-dessous. Votre demande devra être accompagnée d’une copie de la facture d’achat du composteur ou du lombricomposteur.

La déduction des 40 € se fait sur la prochaine facture semestrielle de redevance incitative. Si le prix d’achat du composteur ou lombricomposteur est inférieur à 40 €, le remboursement sera plafonné à la valeur de l’achat.

Obtenir une aide à l'achat d'un composteur

Compostage collectif (ou partagé)

Un référent composteur doit être identifié pour chaque site de compostage collectif.

Pour bénéficier d’un composteur collectif, le référent contacte la COMPA, présente son projet et un rendez-vous sur site sera ensuite organisé.

La COMPA pourra fournir gratuitement le composteur (capacité de 600 litres), un brasseur et un bio-seau par utilisateur du composteur. Elle installera le composteur, expliquera aux usagers son fonctionnement, fournira de la documentation. Elle assurera ensuite un suivi régulier durant la première année. 
 

Pourquoi le compostage en bac ?

Les matières sont introduites au fur et à mesure dans un récipient aéré en plastique ou en bois qui a l’avantage d’accélérer la décomposition et d’habiller le traditionnel compost en tas.

Le compostage s’effectue en 9 à 18 mois.

Où placer votre composteur ?

  • A proximité de votre maison,
  • Avec un accès facile depuis le jardin,
  • Plutôt à l’ombre et à l’abri du vent.

Comment faire un bon compost ?

3 astuces pour réussir son compost

Que peut-on mettre dans son composteur ?

Ce qu'il faut mettre

Épluchures de fruits et légumes, coquille d’œufs, marc de café et sachets de thé, feuilles mortes, plantes vertes et fleurs fanées, gazon sec, tailles de haies, essuie-tout, cendres de bois, restes de repas…

Ce qui est accepté en petite quantité

Viande, poissons, os, herbes grainées, coquillages, ...

Ce qui est interdit

Gros branchages (non broyés), charbon, matériaux non organiques (plastique, verre, métal, ...), morceaux de bois traité, poussières,...

Les clés du succès

  • L’humidité : elle doit rester constante. Un manque d’eau risque de ralentir la décomposition et assèchera les déchets. A contrario, un surplus provoquera la pourriture et la formation de mauvaises odeurs.
  • L’aération : un retournement régulier de votre compost permettra d’éviter la formation d’odeurs nauséabondes et la présence d’insectes.
  • Le broyage : il est indispensable de sectionner, fragmenter, écraser ou broyer les déchets difficiles à composter tels que les branchages. Leur introduction favorise une bonne aération.
  • Le mélange : plus les ingrédients sont variés, meilleur sera le compost.

Le compostage est-il source de nuisances ?

Le compostage ne provoque pas de nuisances tant que l’équilibre entre humidité et sécheresse est respecté. Contrairement aux idées reçues le compost ne sent pas mauvais et évite même les odeurs de décomposition dans la poubelle.

Toutefois, l'appartition d'odeurs ou de mouches suppose une humudité trop élevée. Il faudra brasser votre compost et rééquilibrer en apportant des déchets bruns, tels que des branches, de l’herbe sèche, des feuilles mortes…

Par ailleurs pour éviter d'attirer des rats il faudra veiller à ce qu’il ne soit pas trop sec. Pour cela il est nécessaire de toujours recouvrir les apports de déchets verts par des déchets bruns.

Comment utiliser son compost ?

Le compost est mûr lorsqu'il a une couleur sombre, que l'on ne distingue plus les déchets et que les vers de fumier ne sont plus présents. Il sera utilisé comme amendement du sol sur votre potager bien-sûr mais également sur vos parterres de fleurs, sous vos arbres fruitiers ou encore dans vos jardinières et plantes d’intérieur.

  • Pour un potager, le compost (3 kg/m2 pour des plantes gourmandes) est étalé sur le sol et recouvert d'un paillis (feuille morte, tonte de pelouse, paille, ...).
  • Pour semer une pelouse ou des plantes d’ornement, prévoir 2 - 3 kg /m2 et étalé sur le sol et recouvrir d'un paillis.
  • Pour planter arbres et arbustes, mélanger 20 % de compost avec la terre dans le puits de la plantation.
  • Pour protéger le sol, en couche de paillis, répartir une couche de 3 à 5 cm en surface sans mélanger et recouvrir d'un paillis.
  • Pour les jardinières, mélanger 20 à 30 % de compost avec de la terre  ordinaire.

Quand utiliser le compost ?

Maturité PériodeUtilisation
Demi-mûr (6 à 9 mois) AutomneEn paillage de sol au pied des arbustes ou en couverture de sol nu
Mûr (9 à 18 mois)  Printemps 

Associé avec de la terre (1/3 de compost et 2/3 de terre pour le rempotage, ou 1/4 de compost et 3/4 de terre pour les plantations) ou du sable

Vieux compost (> 2 ans) Toute l’année Tamisé, pour les semis