Etat écologique et qualité des eaux de surface

Qu'est ce que le bon état écologique ?

Le bon état écologique correspond à un bon fonctionnement des écosystèmes aquatiques.

Ils doivent permettre une vie animale et végétale riche et variée et contiennent peu de produits toxiques. Ils disposent d'une quantité suffisante d'eau pour satisfaire les usages des humains mais aussi les besoins des milieux naturels et des animaux et végétaux qui y habitent.

L’état écologique se décline en cinq classes, très bon état, bon état, état moyen, état médiocre, mauvais état, chacune représentée par un code couleur.

L'évaluation de l'état écologique est basée sur un suivi régulier :

  • de paramètres biologiques (organismes aquatiques tels que macrophytes,  diatomées, macro-invertébrés et poissons)
  • de paramètres physico-chimiques (température de l’eau, quantité d’oxygène, présence de nutriments tels que l’azote, le phosphore, les pesticides, …)
Caractéristiques d'un cours d'eau en bon étatCaractéristiques d'un cours d'eau en mauvais état

Tracé sinueux

Présence de pierres, cailloux, sable... au fond du lit (granulométrie)

Végétation en berge (arbres, arbustes…)

Berges en pente douce

Écoulement hétérogène (alternance de zones profondes et

peu profondes, de zones rapides et lentes...)

Tracé rectiligne

Absence de pierres, cailloux, sable... au fond du lit (granulométrie)

Colmatage du lit par de l’argile, du limon ou de la vase

Absence de végétation en berge

Berges en pente abrupte

Écoulement homogène

État écologique des cours d’eau du territoire

En 2013, l’état écologique de l’ensemble des cours d’eau du Pays d’Ancenis est qualifié de médiocre. Dans le cadre du projet de SDAGE 2016-2021, l’objectif de retour à un bon état a été fixé à 2027.

En 2014, la COMPA a souhaité renforcer le dispositif de suivi de la qualité des eaux sur le bassin versant "Hâvre, Grée et affluents de la Loire en Pays d'Ancenis".

Ainsi, depuis novembre 2014, des analyses sont effectuées chaque mois, sur 10 stations (voir carte ci-dessous). Y sont mesurés :

  • Les paramètres physico-chimiques (température de l’eau, nitrates, phosphore, ….)
  • Les pesticides (390 molécules sont recherchées systématiquement)

Dans le cadre du projet de SDAGE 2016-2021, l’objectif de bon état a été reporté à 2027.