Hélimiel

À Saint-Herblon, Hélimiel ce sont près de 150 ruches pour 3 à 4 tonnes de miel par an. La passion de ce nectar est une affaire de famille. Jacques et Marie-Noëlle Hélye dirigent l’entreprise depuis 1970. D’ici quelques mois, leur fils Jean-Paul prendra la suite.

Faisant partie d’un groupement d’apiculteurs professionnels, l’entreprise propose toute une gamme de miels en plus de sa propre production soit environ 25 sortes.
« Les ruches sont déplacées au fil des saisons. Au printemps, elles vont à Mésanger et Belligné pour les fleurs de pissenlit et de colza puis dans le Pays de Retz pour les fleurs de bocage et d’été. Et en septembre, certaines reviennent à Pannecé pour le sarrasin » explique Jean-Paul.

Sur le Pays d’Ancenis comme ailleurs, la profession subit certaines difficultés dues à la raréfaction des fleurs mellifères (qui attirent les butineurs comme les abeilles), les conséquences de l'emploi des pesticides et la prolifération du frelon asiatique.

À ce propos, Jacques Hélye en appelle à la vigilance de chacun : « C’est à la fin de l’hiver et début du printemps qu’il faudra être vigilant. Détruire les nids tout juste ou à peine formés réduirait l’invasion. »