Claire Briet, talent à suivre

Claire, lignéenne de 18 ans, est passionnée d’écriture. Depuis de nombreuses années,elle s’adonne avec fougue à cette discipline solitaire. Confidences d’une auteure à la fois délicate et espiègle…

Si voir son roman publié pourrait faire prendre la grosse tête à plus d’un jeune de son âge, c’est loin d’être le cas de Claire. Évidemment ravie et fière, elle garde la tête sur les épaules. « Je ne me rends pas encore bien compte. Pour moi écrire est tellement naturel, je n’y vois là aucun exploit ! ». Ses premiers souvenirs d’écriture remontent à l’école primaire. Pourtant sérieuse et appliquée, la jeune femme avoue être facilement distraite. « Je crois que je m’ennuyais… Le cadre de l’école m’imposait des règles que l’écriture n’avait pas. Manier les mots était synonyme d’évasion. Au début, j’imaginais principalement de courtes histoires en lien avec le monde animal », confie-t-elle avec malice.

Le chiffre 7

L’histoire de sa série « La Légende du Sept » est née au lycée Saint-Joseph à Ancenis. Claire est en avance d’une année, et passe les ¾ de ses cours de français à griffonner discrètement. « J’ai opté pour le genre heroic fantasy. Mon personnage central évolue dans un monde médiéval et fantastique à la fois. Un peu comme le Seigneur des An-neaux… » À la question : Pourquoi le chiffre 7 ? Elle répond, un brin amusée : « Il est riche en symboles : les 7 péchés capitaux, les 7 sacre-ments, les 7 nains... Au fil des pages, le lecteur s’en rendra compte… » Elle boucle son roman en terminale, après trois années d’écriture. Puis, entraînée par son héros Wilrin, elle enchaîne très vite les épopées avec le tome 2.

Un tournant

En juin 2016, elle obtient son Bac S mention très bien et se destine au métier d’ingénieur. « Je me suis rapidement rendue compte que ce n’était pas fait pour moi. J’ai pris la décision de tout stopper. Par contre, il était clair que je n’allais pas me tourner les pouces jusqu’à la rentrée 2017 ! » Alors, motivée, elle décide de reprendre le Tome 1 et de le réécrire. Chose faite en 3 semaines ! Objectif : envoyer son manuscrit à une maison d’édition. Une dizaine de jours après l’envoi, le verdict tombe, elle sera publiée ! Ce n’est qu’à ce moment précis qu’elle commence à en parler à ses amis. Une très bonne surprise pour l’entourage. « Maintenant que mon livre est publié, tout le monde veut le lire, c’est amusant ! »

Observatrice et entreprenante

Et l’inspiration alors, d’où vient-elle ? Principalement de l’observation. « L’écriture est mon exutoire. Je peux dire ce que je ne me verrais pas exprimer à l’oral. J’invente un monde, des personnages, des histoires… je ne m’arrête jamais ! » En effet, la jeune auteure a déjà rédigé cinq des sept romans de sa série. Et bientôt, un polar humoristique sera en librairie, « Le Chant du Fantôme », écrit en 15 jours ! Une histoire un peu farfelue dans laquelle des jumelles que tout oppose mènent l’enquête dans les coulisses d’un opéra. Depuis la rentrée, Claire passe plus de temps à Rennes qu’à Ligné. Là, elle a intégré la faculté de cinéma pour devenir scénariste. « Dans ce genre de métier, on y entre à l’audace ! » conclut-elle. Ses projetssur le Pays d’Ancenis ? Intervenir dans les lycées pour partager son expérience et, pourquoi pas, donner envie à d’autres de se lancer !