Vincent Livenais, l'afro-rockeur

Vincent a parcouru le monde avec sa musique, mais jamaistrop loin du territoire, son port d’attache.

Une histoire de famille

Vincent, la cinquantaine, le regard rieur, a un parcours riche qui prend racine à Vallons-de-l’Erdre (Freigné). À l’origine, son grand-père maternel se lance dans l’agriculture et achète une ferme de 20 hectares, reprise par ses parents, arboriculteurs. Ainsi Vincent, l’aîné de la fratrie, naît et grandit à la ferme suivi de ses quatre frères et soeurs. Fils de musiciens amateurs, la musique fait depuis toujours partie intégrante de sa vie : « Vers 13 ans, on a aménagé notre propre studio dans la ferme avec mes frères. »

C’est dans les années 90 que le pianiste et ses frères Jean- Louis (guitare-chant) et Antoine (basse) se lancent véritablement dans la musique avec leur groupe de punk rock français : Caline Georgette. Une expérience « de rockeurs français issus du rural » primée au Printemps de Bourges qui leur a permis de se faire connaitre et de tourner partout en Europe pendant près de dix ans.

L’Afrique, la découverte

Mais c’est en 1995 que la carrière de Vincent prend un tournant en faisant la rencontre de Jimi Hope, « le Johnny Hallyday Togolais ». Avec ses frères et le musicien, ils produisent un album, deviennent les précurseurs d’un nouveau genre musical : l’Afro Rock et font une tournée en Afrique. C’est le début de l’histoire d’amour de Vincent avec le continent. S’ensuivent de multiples rencontres toutes aussi riches les unes que les autres. Vincent s’investit pleinement dans ses projets, devenant tour à tour manager, pro-ducteur, chargé de communication, etc. Mais un détail manque à ses projets : « Avoir une structure pour le développement artistique et la production de musique. » Ainsi, l’association Adjololo* System voit le jour en 2003 et installe ses locaux… dans la ferme familiale !

L'association Adjololo System

Aujourd’hui, la ferme s’est transformée, « l’agriculture et l’arbori- culture ont laissé place à la culture ». Ici, Vincent, chargé de production de l’association, et sa fratrie proposent la location d’un studio d’enregistrement ouvert à tous, groupes connus ou amateurs, à l’international comme au local. L’association propose également la résidence d’artistes et dispose d’une salle de spectacle. « L’intégration de Freigné au Pays d’Ancenis apporte un renouveau dans la commune. »